toutes les protéines n'ont pas la même valeur

Un point sur les protéines

Entretien avec Léa Valette

Diététicienne

 « Prendre de la poudre de protéine pour complémenter son alimentation, oui, mais pas n’importe laquelle. »

Léa Valette diététicienne diplômée du bts diététique et d’une licence alimentation-santé effectuée à l’université Claude Bernard à Lyon 1.

Alter Nutrition : Bonjour Léa!Pour commencer pourriez-vous vous présenter?

Bonjour aux internautes!

Je suis diplômée du bts diététique et d’une licence alimentation-santé effectuée à l’université Claude Bernard à Lyon 1. Ma spécialisation sur les troubles du comportement alimentaire est en cours à travers un diplôme universitaire à l’université Paris Descartes. Je dispose également de formations axées sur la relation avec le patient qui permettent de comprendre les enjeux psycho-affectifs en lien avec l’alimentation et d’une initiation à la thérapie ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement).

Passionnée de nutrition, je me forme en permanence sur ma pratique (micronutrition, alimentations particulières etc). Parmi les nombreux axes de spécialisation, la nutrition du sportif m’intéresse tout particulièrement, ce pourquoi l’obtention du diplôme universitaire à ce sujet est dans mes projets à venir.

AN : Quel est selon vous le rôle des protéines et où les trouve-t-on ?

Les protéines sont des biomolécules très importantes à notre équilibre physiologique puisqu’elles ont de nombreux rôles, aussi bien structuraux (elles représentent 55 à 80% du poids sec et constituent nos tissus) que fonctionnels (elles permettent la synthèse des fibres musculaires contractiles, des hormones impliquées dans la transmissions des messages, des enzymes impliquées dans les réactions chimiques, des anticorps impliqués dans l’immunité, des récepteurs membranaires et des transporteurs sanguins). Il faut savoir que ces protéines ne peuvent être stockées dans l’organisme. Par conséquent, toute carence alimentaire risque d’entraîner des dysfonctionnements.

Dans le cadre d’un régime amaigrissant, les protéines vont favoriser la perte de la masse grasse tout en préservant la masse maigre.

Dans l’alimentation, on trouve les protéines de deux sources :

  • Animales (viande, poisson, œuf, lait…) source majoritaire
  • Végétales (céréales, légumineuses) source minoritaire

AN : Est-ce que toutes les protéines se valent ?

Non, une protéine alimentaire est estimée de qualité lorsqu’elle contient les huit acides aminés indispensables, c’est à dire non synthétisés par l’organisme et donc apporté uniquement par l’alimentation. Les protéines animales contiennent tous les acides aminés nécessaires au renouvellement de nos cellules, ce pourquoi elles sont dites de meilleure qualité que les protéines végétales, déficientes en certains acides aminés.

Cela dit, les végétariens peuvent tout à fait optimiser la qualité des protéines en appliquant le principe de complémentarité, autrement dit en associant un aliment végétales pauvre en un acide aminé et un autre, riche en ce dernier. Cela permet de combler le déficit.

AN : Comment évoluent les besoins selon l’activité et l’âge des individus ?

Les besoins en protéines sont corrélés au sexe, à l’âge, au poids, à la taille et à l’activité physique de chaque personne. Il correspond à 11 à 15% de l’apport énergétique total sur une journée. Il est important de connaître ses besoins afin de ne pas se sous ou se surdoser, les deux étant dangereux pour la santé.

Dans certains cas spécifiques comme la croissance, la gestation, l’allaitement et les chirurgies, le besoin en protéine est augmenté.

AN : Que pensez-vous de la Whey Protéine et dans quel cas la conseillerez-vous ?

La Whey protéine est une protéine animale de qualité qui peut être utilisée en enrichissement pour les personnes dénutries, en compléments des ingesta pour les personnes ne mangeant pas ou peu de protéines (alimentation hypoprotéinée, végétarienne et flexitarienne), pour une personne avec de forts besoins non couverts par une alimentation dite « normale » (dans le cas d’une prise de masse par exemple) et en complément protéique pour les personnes souhaitant perte du poids.

Pour les sportifs, le besoin en protéine varie beaucoup en fonction du type d’activité, de la fréquence et de l’intensité du sport pratiqué (en plus des caractéristiques physiologiques personnelles). La supplémentation en protéine n’est donc pas nécessaire pour tous et dépendra de l’alimentation en parallèle. Il n’y a pas de « norme », chaque individu aura un apport nutritionnel conseillé (ANC) en protéine qui lui est propre.

AN : En quoi est-ce important de choisir une Whey Bio ?

Ce qui est important est de connaître la composition du produit et d’être certain de sa qualité nutritionnelle et hygiénique, autrement dit de son innocuité (absence de produits chimiques, additifs et produits dopants). Certaines poudres de protéines cachent parfois des produits dopants (interdits) dont les usagers ignorent la présence.

La certification du produit par un tiers indépendant est un gage de confiance et de sécurité.

Prendre de la poudre de protéine pour complémenter son alimentation, oui, mais pas n’importe laquelle.

AN : Que répondez-vous aux personnes qui voient la prise de protéines comme du dopage ou qui craignent de prendre du poids ou des muscles ?

J’attribue davantage le dopage à la prise de produits artificiels dangereux pour le corps au vue d’augmenter ces performances.

Or la Whey protéine n’est que le concentré d’un produit alimentaire naturel courant. On a extrait uniquement la partie qui nous intéresse du lait, c’est à dire les protéines du petits laits facilement absorbables et non allergènes, faible en lactose difficile à digérer pour certains et des « mauvaises » graisses animales.

AN : Pour les lecteurs qui souhaiteraient en savoir plus ou avoir une consultation avec vous dans la région Lyonnaise, comment vous contacter ?

Vous pouvez me contacter par téléphone au 06-85-58-46-80 pour prendre rdv ou à l’adresse suivante : lea.dietetique@gmail.com . Je me déplace sur la région.

A bientôt 🙂 !